Le numérique beaucoup plus fragile qu’on le dit

Partout le numérique prend une place croissante dans le quotidien sans que nous ayons la moindre assurance sur sa fiabilité. Il ressemble à ces icebergs dont la partie immergée totalement invisible est nettement plus importante que celle qui se situe au-dessus de la ligne de flottaison.

Continuer la lectureLe numérique beaucoup plus fragile qu’on le dit

Un nouveau petit monde réconfortant

Le « peuple » de ce modèle de nouveau monde réduit offre l’avantage de ne pas comporter de surprises. La seule vient d’une absence imprévue qui génère aussitôt une vague d’inquiétude. C’est fou comme le même trajet conduisant au même lieu rassure. Il faut s’habituer aux horaires, aux manies, aux comportements d’un nombre réduit de personnes devenant peu à peu familières. Les découvrir, les apprivoiser, les comprendre pour finir par les apprécier demande bien plus d’application.

Continuer la lectureUn nouveau petit monde réconfortant

La radio d’antan dégageait de bonnes ondes

Dans le fond il devrait y avoir quelque part sur les ondes une émission permettant « aux enfants de la radio » de retrouver leurs souvenirs d’antan. Pour ma part je suis davantage membre de cette génération de l’écoute plutôt que de celle de l’image. Bien évidemment le premier poste de TSF qui trôna à la maison reste pour moi mythique.

Continuer la lectureLa radio d’antan dégageait de bonnes ondes

Le vrai bonheur de pisser libre

Dans la vie quotidienne il y a bien des gestes qui ne préoccupent guère même s’ils ont accompagné toutes les étapes d’une vie. Ils prennent pourtant une importance bien différente selon l’âge. Au risque que j’assume d’être taxé de je ne sais quel à priori pro masculin, je m’attacherai à évoquer le privilège de pouvoir pisser à sa guise.

Continuer la lectureLe vrai bonheur de pisser libre

Le racisme « ordinaire » constitue le pire des dangers

Le racisme ? Mais de quoi parlez-vous ? Il n’existerait que pour alimenter des polémiques nationales rentables électoralement dans un sens ou dans l’autre. Il est cependant très difficile de trouver dans l’Histoire de l’humanité, des périodes même très reculées sans qu’un part de la société s’en prenne directement ou indirectement à une autre. Les victimes changent mais le constat demeure. L’échec de la mise en œuvre de l’une des valeurs républicaines essentielles, la fraternité, s’aggrave chaque jour un peu plus.

Continuer la lectureLe racisme « ordinaire » constitue le pire des dangers

Un système inhumain et révélateur de notre époque

Hier quand l’infirmier est repassé il s’est lancé dans le pire des défis : obtenir le passage d’un médecin un dimanche car il soupçonnait une infection urinaire. Fini le bon vieux temps où l’on prenait le journal Sud-Ouest pour dénicher le professionnel de garde. Il est obligatoire de passer par le 15 car ses coordonnées sont secrètes.

Continuer la lectureUn système inhumain et révélateur de notre époque

Le patchwork de mes quatre mondes

Si je créais une publication de ce genre, elle aurait l’ambition de l’appeler celle de « mes quatre mondes ». En effet je pense avoir parcouru des espaces différents dont malheureusement je m’aperçois qu’ils n’intéressent guère les autres. J’espère que l’on ne retiendra pas de ma vie que le périple dans la politique. C’est probablement celui qui a été le plus difficile à traverser car il repose sur des idées reçues, sur des supputations hasardeuses et une mauvaise réputation que Brassens aurait pu chanter.

Continuer la lectureLe patchwork de mes quatre mondes