Le double-jeu du gendre idéal

Ce soir après que l’on connaisse tous les renoncements de gauche (les plus nombreux), de droite (rares) et de la portion congrue macroniste (laborieux) il sera possible d’effectuer des prévisions en nombre de sièges plus précises. Elles feront apparaître le fait que le RN n’aura une majorité au sein de l’Assemblée qu’avec l’appoint d’une bonne douzaine de membres du groupe de l’ex-Ump en décomposition avancée.

Continuer la lectureLe double-jeu du gendre idéal

Le parti des peurs est le premier parti de France

Depuis maintenant deux décennies, les votes en France se basent sur la peur ! Elle est partout. Pas une expression d’un citoyen qui ne fasse référence à une peur. Nous sommes devenus une nation de trouillards qui multiplions les motifs de nous positionner contre des dangers souvent transmis par les télés. Et bien évidemment la campagne des législatives actuelle use et abuse de cette vieille antienne

Continuer la lectureLe parti des peurs est le premier parti de France

« Ah, s’ils pouvaient la fermer un peu… »

La campagne en cours avec les déclarations intempestives des leaders ne prenant pas part directement au scrutin législatif en donne la preuve. Toutes les troupes sans exception réclament en effet que les « grands » ne la ramènent plus. Qu’un bloc déteste les meneurs de l’autre bloc n’a rien d’exceptionnel. En revanche que dans chaque camp des voix s’élèvent pour solliciter leur silence constitue une nouveauté.

Continuer la lecture« Ah, s’ils pouvaient la fermer un peu… »

Le nez brisé qui tombe à pic !

Depuis lundi soir une bonne partie de la France se préoccupe justement de celui de Kyllian Mbappé. Les communiqués médicaux sont attendus avec anxiété. Le capitaine de l’équipe des Bleus a rencontré une montagne de muscles qui lui a brisé la cloison nasale. Un avatar qui met le pays en émoi car tout ce que le pays compte comme supporteurs motivés comptait sur lui pour un Euro manquant au palmarès de Deschamps.

Continuer la lectureLe nez brisé qui tombe à pic !

Les partis des sous… entendus ou promis

Durant la semaine écoulée les partis politiques ont retrouvé leurs habitudes d’antan. Tous en cure d’amaigrissement de « vrais » militants ils n’existent plus que pour attribuer des places sur des listes à la proportionnelle ou pour attribuer l’onction d’une investiture. Ce travail est devenu essentiel pour leur survie puisque c’est du nombre de voix obtenues au premier ou au second tour par les candidats portant l’étiquette que dépendront leurs moyens financiers durant la durée de la prochaine législature

Continuer la lectureLes partis des sous… entendus ou promis

Les « Ciottinepties » ne sont pas spontanées

Dans le Monde on apprend que "le lundi 10 juin, juste au lendemain des élections européennes, Eric Ciotti a pris contact avec Jordan Bardella et Marine Le Pen. Il s’est aussi rendu au 51, boulevard de Montmorency, dans le 16e arrondissement à Paris, pour rencontrer Vincent Bolloré.

Continuer la lectureLes « Ciottinepties » ne sont pas spontanées

Le choix orgueilleux de la bordélisation après la « bardellisation » du pays

il paraît difficile de croire que la dissolution n’est que la résultante d’une énième velléité de démontrer qu’il a raison contre tous. Il est à peu près certain qu’encore une fois le Président a échafaudé un plan tarabiscoté pour sauver ce qui peut l’être encore et notamment la haute idée qu'il a des es talents politiciens. C’est à dire peu de choses.

Continuer la lectureLe choix orgueilleux de la bordélisation après la « bardellisation » du pays