You are currently viewing La laïcité renforcée seul espoir pour sauver le pays

La laïcité renforcée seul espoir pour sauver le pays

La France est entrée dans une période difficile. Les annonces de réformes sociétales (loi sur l’immigration, protection du droit à l’IVG, droit à obtenir une fin de vie digne…) tentent d’occulter les graves difficultés qui s’annoncent. La nécessité d’effectuer des économies douloureuses pour les classes moyennes ou défavorisées augmenteront au fil des mois. L’annonce d’un déficit qui sera encore supérieur à 5 % en 2024 va conduire une fois encore à taper dans les dépenses dites sociales alors qu’elles devraient être caractérisées comme solidaires. En faisant entrer les cotisations permettant de les mettre en œuvre dans le champ général des « prélèvements obligatoires », les tenants du libéralisme outrancier détournent le sens même des bases républicaines de la France dans tous les domaines. 

En fait toutes les mesures qui seront proposées reposent sur le principe général de la privatisation des services essentiels de la vie. Tout va concourir à un désengagement volontaire accéléré de l’État et l’exigence par ce dernier du même comportement par les collectivités locales. A très court terme on se dirige vers une hausse d’absolument toutes les prestations liées à la santé, l’éducation, la mobilité, la sécurité (assurances tous azimuts), la culture, les loisirs… creusant ainsi les inégalités dans un pays soumis aux aléas du monde.

En fait alors que l’on aborde ce virage d’une crise grave des finances publiques que le pouvoir minoritaire tente de camoufler par la méthode Coué ou par la diffusion de rideaux de fumée de diversion un constat s’impose : l’essentiel des dérives de la société reposer sur le manque de fermeté institutionnel sur la laïcité. Cette carence se paie au prix fort avec de multiples faits divers exploités par les exploiteurs de la violence reposant sur des interférences religieuses dans la vie sociale. Le temps est venu (et c’est ma proposition) de mettre cette valeur essentielle à la qualité du vivre ensemble dans les principes fondateurs de la république.

Qui osera déposer un amendement à la constitution pour que soit inscrits dans la devise française partout et de manière officielle : liberté, égalité, fraternité et laïcité. Toute atteinte à ces quatre références doit être punie dans une loi cadre regroupant absolument toutes les solutions. Il est temps de réagir et de poser clairement et durablement la laïcité comme une cause nationale essentielle. La religion sur absolument tous les sujets ou les secteurs de la vie empiète dans les décisions.

Sur l’IVG, sur la fin de vie, sur l’éducation, sur les lieux de travail , sur le terrain politique : insidieusement nous sommes revenus avant 1905. La belle loi qui avait fracturé la France mais l’avait peut-être sauvée d’un régime réactionnaire doit être nettoyée et nettement adaptée aux monde multi-religieux actuel. Toute personne réclamant un titre de séjour ou une naturalisation devrait signer un engagement solennel à respecter une charte individuelle citoyenne de la laïcité.

Les lamentations répétées, les exploitations politiciennes, les incantations éplorées ne suffisent plus. Si l’IVG devait être sanctuarisée constitutionnellement je demande qu’il en soit aussi fait de manière formelle et officielle pour la laïcité. C’est urgentissime… Tous les signaux passent au rouge vif avec une indulgence coupable du monde politique préoccupé par la satisfaction d’un électorat se réclamant des valeurs traditionnelles ou de celles qu’il a importées de son pays d’origine. Un immense bâtiment luxueux et ostentatoire idéalement placé à coté des installations olympiques et du Stade de France a été inauguré par l’Église de Scientologie… sans soulever la moindre réaction de fond des partis pourtant prompts à se dresser contre une mosquée dans un quartier.

On assassine au nom du respect de la morale ou des diktats religieux. On renforce une ségrégation sociale à partir de concepts éducatifs d’un autre temps. Aucun contrôle n’est effectué dans les espaces publics où se produisent des atteintes plus ou moins graves mais nombreuses à la laïcité. La loi sur la fin de vie mettra en évidence ce front religieux qui veut dicter à la très grande majorité des Françaises et des Français sa vision commune d’un sujet essentiel dans le contexte du vieillissement de la population. Un énorme lobbying se met en place comme ce fut le cas sur l’IVG mais cette fois le contexte est bien différent à quelques semaines d’une échéance électorale.

L’élargissement de la loi de 1905, son durcissement, l’abandon de toutes les dérogations accordées au fil du temps, le classement en sectes de toutes les variantes religieuses qui prônent un déshumanisation de leurs adeptes, une lutte impitoyable contre les déviances importées et la tenue d’assises nationales de la laïcité constituent une suite de propositions concrètes. En 2010 le conseil municipal de Créon a lancé une pétition et un appel à instituer une journée nationale sur cette valeur puis trois ans plus tard en plantant devant l’école l’un des premiers arbres symboles il n’avait que quatorze ans d’avance… mais désormais le temps presse.

Cet article a 5 commentaires

  1. christian grené

    L’arbre est pourri, hélas! C’est là qu’est l’os. Euh! C’est là le hic.

  2. J.J.

    « Qui osera déposer un amendement à la constitution pour que soit inscrits dans la devise française partout et de manière officielle : liberté, égalité, fraternité et laïcité. »
    Et si quelqu’un, ou quelque parti s’avise de promouvoir une telle initiative, on assistera à un déferlement de protestation et de critique envers ces « laïcards », sectaires, totalitaristes, et « autres épithètes diffamatoires », l’ouverture d’esprit ne faisant pas bon ménage avec les religieux ou autres sectateurs, qui n’ont pas encore compris que la Laïcité est aussi faite pour les défendre contre leurs « concurrents » éventuels, à condition que chacun reste à sa place.

    « En 2010 le conseil municipal de Créon a lancé une pétition et un appel à instituer une journée nationale sur cette valeur puis trois ans plus tard en plantant devant l’école l’un des premiers arbres symboles il n’avait que quatorze ans d’avance… mais désormais le temps presse. »
    En son temps j’ai évidemment signé cette pétition, et j’ai également eu l’honneur et le plaisir de donner le coup de pelle symbolique lorsque nous avons planté quelques années plus tôt, au bord de la Charente notre ginko de la Laïcité.

  3. J.J.

    « On assassine au nom du respect de la morale ou des diktats religieux. »
    Contrairement aux déclarations des autorités judiciaires, j’estime que l’agression commise au Miroir d’Eau de Bordeaux est un acte terroriste(et fanatique, l’un va avec l’autre : Ravaillac et se adeptes), même si aucune organisation classée comme telle est directement mise en cause.

  4. François

    Bonjour !
    « La-ï-ci-té, La-ï-ci-té, … » Non Mesdames, Messieurs, point n’est nécessaire et utile de réclamer sur l’air des lampions des manifestants, une Valeur … qui existe déjà ! ! Sans vouloir jouer le cruciverbiste ou plus exactement faire de l’étymologie, mais juste en prenant un peu de recul, il est aisé de déceler dans les trois Valeurs de notre devise (valeurs antérieures à la Révolution puisque chères à Rousseau et Locke) (https://www.elysee.fr›liberte-egalite-fraternite) … cette quatrième … très importante qui, en fait, relie et sacralise les trois autres! !
    Mais alors, d’où vient le mal ? Peut-être un enseignement « survolant » (la laïcité s’apprend mais ne se décrète pas !), mais plus certainement un trop grand laxisme dans son application sous x motifs :
    – le laisser-aller face aux premières atteintes avec de la complicité devant les faits (tout nouveau, tout beau … la diversité heureuse, au nom de l’Accueil ! )
    – cachez ce mal que je ne saurais voir !
    – Pas de vague !
    – Mais il n’y a rien de grave !
    – Justice au rabais « Ce n’est pas bien ! Vous ne recommencerez pas n’est-ce pas ? Alors pour cette fois, vous ferez deux tours de Tribunal à cloche-pied !  Comment, Maître ? C’est trop ? Alors vous n’en ferez qu’un et vous sortirez par la Grande Porte avec les Honneurs ! ! !»
    – etc, etc
    Il est surtout vrai que nous sommes rentrés dans l’Ère des 90 % de c..s moutons-dociles et 10 % d’élites consanguins !
    Quand j’étais en activité (viticulteur), il était indéniable qu’il fallait agir efficacement … avant la première tache de mildiou ! ! ! J’en ai gardé cette notion de prévention que beaucoup occultent sous x raisons (humaine, idéologiqueS, économique, politique …. ). Résultat : ils s’affolent quand la gangrène a atteint son summum et devient intraitable ou presque, nécessitant de coûteuses ablations !
    Faut-il désespérer ? Surtout pas … juste se préparer à voiler nos femmes et à approfondir la charia pour l’appliquer. Là, d’autres sont prêts pour nous mener !
    Amicalement.

    1. J.J.

      « juste se préparer à voiler nos femmes et à approfondir la charia pour l’appliquer. Là, d’autres sont prêts pour nous mener ! »
      J’espère quand même que je serai mort avant de voir ça !

Laisser un commentaire