Il n’y a plus aucune vision d’avenir

Deux premiers ministres au cours des cinquante dernières années ont ouvert des perspectives positives ; Jacques Chaban-Delmas et sa nouvelle société et Michel Rocard lors de son discours d’investiture. Tous deux avaient mis du fond dans leur propos et tentaient de changer durablement le cours des événements qui les avaient amenés au pouvoir. Ils ont lourdement payé leur « progressisme » pragmatique.

Continuer la lectureIl n’y a plus aucune vision d’avenir

La lettre de la dernière chance

C’est plus fort que lui ! Les élections législatives qu’il a provoquées par une réaction épidermique au vote de la moitié des électrices et des électeurs du pays qu’il dirige sans partage, ne sauraient se dérouler sans qu’il intervienne dans leur déroulement. Il ne peut pas avoir tort. Il ne saurait être question que ses choix soient erronés.

Continuer la lectureLa lettre de la dernière chance

« Ah, s’ils pouvaient la fermer un peu… »

La campagne en cours avec les déclarations intempestives des leaders ne prenant pas part directement au scrutin législatif en donne la preuve. Toutes les troupes sans exception réclament en effet que les « grands » ne la ramènent plus. Qu’un bloc déteste les meneurs de l’autre bloc n’a rien d’exceptionnel. En revanche que dans chaque camp des voix s’élèvent pour solliciter leur silence constitue une nouveauté.

Continuer la lecture« Ah, s’ils pouvaient la fermer un peu… »

L’inquiétant effet domino qui dissout tout

Les événements qui se sont succédés durant toute la semaine écoulée s’enchaînent avec une vitesse prodigieuse et nul ne sait ce qui pourrait les arrêter. Dans les secteurs de la vie politique, de l’économie, de la géopolitique sa décision cause une série d’effondrements dont les effets sont colmatés à la hâte par ses partisans et ses opposants.

Continuer la lectureL’inquiétant effet domino qui dissout tout

L’invasion du mépris et de l’arrogance

L’arrogance et son compagnon le mépris se promènent fièrement dans notre société. Dans tous les secteurs de la vie sociale, celles et ceux qui se persuadent qu’il leur a été attribué un pouvoir particulier finissent par oublier les principes fondateur du vivre ensemble que sont la modestie et le respect. Pas un jour sans que la certitude d’être le plus fort et de le montrer n’éclabousse l’action de l’élite.

Continuer la lectureL’invasion du mépris et de l’arrogance

Le coeur de la Bretagne s’essouffle

Les parenthèses dans le train-train quotidien ont l’avantage de mettre en évidence combien il est confortable de ne pas se poser de questions sur son emploi du temps. Il arrive que, sans s’en rendre compte, la routine devienne le meilleur moyen de se rassurer sur son avenir. Le bain de Bretagne « intérieure » a l’avantage de bien effacer les repères d’une vie certes toujours active mais marquée par le petit périmètre dans lequel elle s’exerce.

Continuer la lectureLe coeur de la Bretagne s’essouffle

Le renoncement et l’indifférence virus mortels

Deux maux créent des ravages dans une société à la dérive : le renoncement des uns qui génèrent l’indifférence des autres. Plus rien d’essentiel traverse l’opinion dominante gavée d’effets d’annonce sans aucune suite ou uniquement destinés à alimenter l’égo de celui qui les délivre. Si l’on ajoute un système médiatique superficiel et basant ce qu’il appelle l’information sur la polémique et l’outrance nous arriverons dans quelques semaines non pas au grand remplacement mais au grand basculement.

Continuer la lectureLe renoncement et l’indifférence virus mortels

Le placébo de la mise en internat

Il n’y a pas une jeunesse globalement délinquante mais des éléments en nombre réduit qui dans des contextes particuliers utilisent l’illégalité pour exister ou défier un monde dans lequel ils s’estiment ou se trouvent réellement en échec. La récidive constitue d’ailleurs le principal problème. La légende actuelle entretenue pour des raisons électoralistes ou de propagande repose sur des considérations erronées voulant que l’indulgence judiciaire soit la cause de ces phénomènes exaspérants.

Continuer la lectureLe placébo de la mise en internat