You are currently viewing Le tsunami de la désinformation submerge les démocraties

Le tsunami de la désinformation submerge les démocraties

La situation sur les réseaux sociaux n’a jamais été aussi problématique : ils sont devenus des dépotoirs à fausse information et même à une propagande effrénée contre la vérité élémentaire. Des images truquées ou sans rapport avec l’actualité qu’elles prétendent illustrer. Il n’y a aucune régulation réelle puisque l’anonymat tient lieu de référence aux publications les plus honteuses.

Démultipliés par celles et ceux qui souhaitent simplement conforter leurs propres insuffisances culturelles ou citoyennes, ces affichages finissent par modeler l’opinion dominante. Des extraits de jeux vidéos, des montages plus ou moins sophistiqués, des archives tronquées : tout nourrit une désinformation destructrice des sociétés car incontrôlées par des esprits faibles.

Le conflit en cours entre les Israéliens et le Hamas a décuplé l’énergie des utilisateurs de X (ancien Twitter), de Tik Tok ou de Instagram. Des centaines de milliers voire des millions de publications totalement fausses en faveur d’un camp ou l’autre alimentent la haine et l’effroyable cycle de la vengeance. Jamais la situation n’a été aussi dangereuse. Incontestablement le plus utilsés de ces relais reste le système mis en œuvre par le plus efficace des activistes de la propagande obscurantiste, Elon Musk.

Le réseau X, est une nouvelle fois au cœur d’une polémique, pour avoir permis sans aucune éthique la diffusion de contenus présentés à tort comme ayant un lien avec les attaques du Hamas ou la riposte de l’armée israélienne. Des images ont ainsi été présentées de façon frauduleuse comme des témoignages des récents évènements : , une vue d’enfants dans une cage présentés comme des prisonniers du Hamas retenus dans la bande de Gaza, ou encore un message assurant qu’un bombardement d’une église avait été décidé par Tsahal. Deux exemples parmi un déluge de posts ou de tweets plus infâmes les uns que les autres.

Le vrai problème c’est que même dénoncés ou rectifiés ces publications imprègnent des millions de personnes avides de sensationnalisme. Le mal est irrémédiable car lorsqu’on leur met le nez dans leur crédulité ils inventent mille arguments pour justifier la véracité de ce en quoi ils croient. Impossible de les détourner de leur dépendance à l’égard d’un réseau qui valorise leur personne en leur laissant accroire qu’ils sont mieux informés que les couillons avalant la propagande officielle. Eux savent. Les autres subissent.

Pour Thomas Huchon, journaliste et enseignant spécialisé dans l’étude des fake news et des théories complotistes cité par Public Sénat.fr, « chaque grand évènement d’actualité est vécu comme une espèce de double discours sur les réseaux sociaux, sur internet. Et cet évènement d’actualité vit une espèce de réinterprétation complotiste en temps réel sur les réseaux. On a vu ça pour tous les grands évènements d’actualité de ces dernières années, les plus terribles comme les plus anodins. Cette fois-ci, on a l’impression que ce qu’il se passe au Proche-Orient n’échappe absolument pas à la règle, et devient le révélateur d’un phénomène encore plus intense, important, dangereux. » Un constat alarmant mais tellement vrai.

L’impuissance du politique face à ce déferlement extrêmement dangereux constitue la pire des menaces. En France aucune réaction gouvernementale. L’Union européenne a mis en œuvre le sketch de Coluche du genre « retenez-nous ou nous faisons un malheur ». Thierry Breton s’est fendu d’un courrier auprès du plus grand manipulateur de ces dernières années, Elon Musk.

« Cher [Elon] Musk, à la suite des attaques terroristes perpétrées par le Hamas contre Israël, nous avons des éléments indiquant que votre plateforme est utilisée pour disséminer des contenus illégaux et de la désinformation au sein de l’UE.» Le commissaire européen a ensuite rappelé la nouvelle régulation européenne et les «obligations très précises» dictées par le Digital Services Act (DSA) pour protéger les internautes. Toujours dans cette lettre, il est demandé instamment à Elon Musk « de proposer une réponse rapide, complète et précise à cette requête  dans les prochaines 24 heures». Il a immédiatement tremblé.

Il a opposé l’instantanéité de son réseau à la lenteur des réactions ou des sanctions pouvant être prises contre lui. Le maître du réseau dont il a démantelé le service de modération a brièvement répondu dans un tweet en demandant au commissaire de lister précisément les infractions aux législations européennes qu’il cite dans sa lettre… Le temps que la réponse arrive il aura laissé passer des milliers de publications anonymes au nom de la liberté d’une expression perverse et dangereuse. « Je ne comprends pas ce que l’on me demande » a lâché Elon Musk. Une manière de se foutre du monde.

Cet article a 7 commentaires

  1. Pascal Lecomte

    Excellent, tellement vrai et tellement effrayant!
    Notamment le proccessus de dépendance à l’égard d’un réseau qui fait de chacun un expert du sujet abordé.

  2. facon jf

    Bonjour,
    ce que votre billet me suggère c’est la parabole ( rien à voir avec la télé par satellite) biblique  » séparer le bon grain de l’ivraie  » qui revient à séparer les méchants et les bons ; le mal et le bien.
    L’ivraie est une graminée sauvage et nuisible qui est censée provoquer une sorte d’ivresse (le mot dérive indirectement du latin populaire ‘ebriacus’ qui signifiait ‘ivresse’).
    Au début de sa pousse, son aspect est assez peu différent de celui du blé au milieu duquel elle peut croître. On comprend alors que, selon Matthieu, Jésus ait pu désigner l’ivraie comme le symbole des méchants, car c’est bien là une « mauvaise graine ».
    Les réseaux sociaux où les méchants colportent l’ivraie de la fausse information chercheraient à rendre ivres de haine tels ou tels followers (suiveurs ou suiveuses).
    De l’autre coté nous avons les détenteurs de la vérité qui ne colportent que la vérité « vraie » et entre les deux coule le fleuve du mensonge alimenté par les deux bassins versants.
    Depuis les temps bibliques l’humanité vit sur le fleuve des mensonges, bien souvent naufragée des mensonges politiques et/ou religieux. En permanence le fleuve du mensonge charrie les corps des victimes du mensonge.Toujours lors des orages merdiatiques le nombre de corps croît de manière exponentielle avec le flux des mensonges.
    La vérité est et reste un enjeu majeur dans tous les conflits. Churchill qui s’y connaissait disait « En temps de guerre, la vérité est si précieuse qu’elle devrait toujours être protégée par un rempart de mensonges. »
    Le non-élu Th Breton impose à l’Europe son ministère de la vérité au service des possédants . Bientôt vous le verrez le simple fait d’exprimer une parole non conforme à la doxa officielle vous conduira aux bans de la société. Déjà le fait de porter une casquette free Palestine peut justifier une arrestation … où allons nous??

    Vu sur le site de l’Orient le jour ( journal Libanais )  » Selon l’AFP, des milliers de personnes sont descendues dans les rues de Téhéran pour soutenir les Palestiniens. » Et encore : « Urgent : Des milliers de personnes manifestent vendredi à Bagdad en soutien aux Palestiniens, une cause consensuelle en Irak, suite au pilonnage de la bande de Gaza par Israël, selon des images de la télévision d’Etat.  » et aussi  » URGENT : Les Jordaniens marchent vers la frontière en signe de soutien aux Palestiniens, selon al-Jazeera. »… Mais que font Breton et Darmanin ??

    bonne journée quand même

  3. J.J.

    « La vérité est et reste un enjeu majeur dans tous les conflits. Churchill qui s’y connaissait disait « En temps de guerre, la vérité est si précieuse qu’elle devrait toujours être protégée par un rempart de mensonges. »
    Raison de plus pour lire et méditer les « Dix principes élémentaires de la propagande de guerre ».
    J’insiste, veuillez m’en excuser, mais ça illustres parfaitement, avec des exemples, les propos de RJ Facon et JMD.

  4. facon jf

    un enseignant assassiné par un furieux à Arras … Le conflit ne nous épargne pas grande tristesse .
    Je ne trouve pas les mots.

    1. J.J.

      J’ai lu un commentaire d’un lecteur hier sur un journal, prétendant que l’on n’était pas à l’abri de ce genres d’action, à l’origine une manipulation visant à exacerber la haine contre le monde arabe. Coïncidence, prémonition ou délire ?

      Le « terroriste » est lui aussi d’origine tchétchène. Poutine fut vertement critiqué, suite aux attentats qui avaient frappé la Russie, de s’en prendre à ce « malheureux état » qui semble -t-il s’illustre surtout dans la formation et l’emploi de terroristes.
      Un grand malheur.

  5. christian grené

    Encore heureux, on a « Roue Libre »!

  6. Laure Garralaga Lataste

    Tout est si bien dit par mes amis que…
    Rien à ajouter!

Laisser un commentaire